Fêtons la Journée internationale des droits de l’homme !

5 (100%) 1 vote

Chaque année, le 10 décembre a lieu la commémoration de la déclaration universelle des droits de l’homme, proclamé par l’assemblée générale des Nations Unies.

La Journée internationale des droits de l’homme est l’occasion pour tous de concilier avec l’esprit de la longue lutte de l’humanité en faveur des droits et de la dignité, et de se mobiliser face aux défis anciens et nouveaux, constitués par la pauvreté et les inégalités, la violence, l’exclusion et la discrimination.

La Déclaration universelle des droits de l’homme nous responsabilise tous. Les principes qui y sont inscrits sont tout aussi pertinents aujourd’hui qu’ils l’étaient en 1948. La DUDH a pour but d’assurer à chacune et chacun la satisfaction de ses besoins de base et des conditions favorables à son épanouissement personnel. Ce sont les droits à l’éducation, au travail, à la sécurité sociale, à la santé, à la formation, la protection de la famille, des enfants.

L’éducation pour faire des droits de l’homme une réalité

En décembre 1948, l’UNESCO a été la première institution des Nations Unies à placer la Déclaration universelle des droits de l’homme au cœur de toute son action et à la promouvoir dans le monde par le biais de l’éducation et des médias.

Ce processus vise à ce que chacun soit équipé pour vivre sa vie dans la sécurité et la dignité. L’éducation est la base et le catalyseur pour changer la situation sur les droits de l’Homme dans le monde, l’école doit préparer chaque élève à sa vie de citoyen. L’éducation contribue de manière essentielle à prévenir à long terme les atteintes aux droits de l’homme et à réaliser une société juste dans laquelle les droits de tous ont une valeur et sont respectés.

Les droits des humains, sont-ils respectés pour autant ?

Malgré la DUDH, les États et les décideurs ne respectent pas les engagements pris en 1948. Les violations des droits humains sont multiples et de très nombreuses personnes ne jouissent toujours pas des droits et libertés. Il n’est pas acceptable que le monde continue à être complice des crimes en toute impunité.

Les atteintes aux biens communs, à l’environnement et aux droits humains doivent être dénoncées et les victimes doivent bénéficier d’une aide juridictionnelle ou de l’accompagnement d’un avocat en ligne afin d’avoir accès à une justice indépendante, impartiale sans risquer des représailles.

Chaque année, le 10 décembre a lieu la commémoration de la déclaration universelle des droits de l’homme, proclamé par l’assemblée générale des Nations Unies.

La Journée internationale des droits de l’homme est l’occasion pour tous de concilier avec l’esprit de la longue lutte de l’humanité en faveur des droits et de la dignité, et de se mobiliser face aux défis anciens et nouveaux, constitués par la pauvreté et les inégalités, la violence, l’exclusion et la discrimination.

La Déclaration universelle des droits de l’homme nous responsabilise tous. Les principes qui y sont inscrits sont tout aussi pertinents aujourd’hui qu’ils l’étaient en 1948. La DUDH a pour but d’assurer à chacune et chacun la satisfaction de ses besoins de base et des conditions favorables à son épanouissement personnel. Ce sont les droits à l’éducation, au travail, à la sécurité sociale, à la santé, à la formation, la protection de la famille, des enfants.

L’éducation pour faire des droits de l’homme une réalité

En décembre 1948, l’UNESCO a été la première institution des Nations Unies à placer la Déclaration universelle des droits de l’homme au cœur de toute son action et à la promouvoir dans le monde par le biais de l’éducation et des médias.

Ce processus vise à ce que chacun soit équipé pour vivre sa vie dans la sécurité et la dignité. L’éducation est la base et le catalyseur pour changer la situation sur les droits de l’Homme dans le monde, l’école doit préparer chaque élève à sa vie de citoyen. L’éducation contribue de manière essentielle à prévenir à long terme les atteintes aux droits de l’homme et à réaliser une société juste dans laquelle les droits de tous ont une valeur et sont respectés.

Les droits des humains, sont-ils respectés pour autant ?

Malgré la DUDH, les États et les décideurs ne respectent pas les engagements pris en 1948. Les violations des droits humains sont multiples et de très nombreuses personnes ne jouissent toujours pas des droits et libertés. Il n’est pas acceptable que le monde continue à être complice des crimes en toute impunité.

Les atteintes aux biens communs, à l’environnement et aux droits humains doivent être dénoncées et les victimes doivent bénéficier d’une aide juridictionnelle ou de l’accompagnement d’un avocat afin d’avoir accès à une justice indépendante, impartiale sans risquer des représailles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *